Faiseur de mondes

Il m’arrive parfois de voir des formes géométriques, des mandalas qui s’animent sous mes yeux.

1- Premier mandala vivant

La première fois que cela s’est produit, ou du moins que je m’en souvienne, a été lors de mon premier stage de magnétisme.

A l’époque j’étais assez septique sur tout ce qui était être de la nature, ange, ect. J’avais certes vécue des expériences avec des esprits de defunt, mais alors de là à imaginer que des énergies pouvaient  exister en dehors de l’humain…

Une amie me propose de faire un stage pour découvrir les êtres de la nature, de Yann Lipnick. Je n’y connaissais rien, ni ce monsieur ni ses livres/vidéos.

Pour faire « plaisir » à cette amie, je viens avec elle pour qu’elle ne soit pas seule.

Avec fascination je découvre ce que l’enseignant Philippe Gilbert nous transmet comme informations. Nous faisons des exercices et OH SURPRISE…en effet je ressens des présences, des ressentis en moi et dans mes mains.

Le soir, exténuée je dors sans demander mon reste. Mon monde vient de grandir, mes croyances de voler en éclats et une joie immense de s’installer dans mes cellules.

Soudain, dans la nuit, je me réveille en sursaut!

Dans ma tête j’ai une image imprimée, un mandala vivant immense et un cri strident dans mes oreilles, cause de mon sursaut!

Je ne saurais pas te décrire cette forme géométrique immense et d’une complexité impressionnante. De couleurs rouge vermeille, avec des touches de rose ancien et noir. En son centre j’étais un point, tellement il était grand!

Incapable de trouver une explication à ce mandala vivant, javais laissé cela de côté. C’était juste une expérience étrange, point.

2- C’était donc ça…

Je continue mon cheminement, par des stages, des lectures, des vidéos, mon parcours d’ouverture de conscience est amorcé.

Un été, en 2019,  je fais un stage en astrologie initiatique avec Thot et Emeraude, au Bugarach.

Nous faisons l’exercice de regarder longuement, dans les yeux une personne, laissant venir ce qui vient…image, son, mot.

Il y a comme une pudeur à ne pas « entrer » dans l’univers de l’autre, on dit que cet exercice aide à se connecter à l’âme de l’autre personne.

Des images viennent, je vois une jeune femme aux cheveux rouges, qui capte des étoiles et en fait des breuvages. En fond, j’entends : toi « faiseur de monde« , elle « apprivoiseuse d’ étoiles ».

Je lui partage ma vision, elle sourit. Cette jeune alsacienne, d’un blond vénitien, me dit qu’elle a toujours aimé les cheveux rouges !

Le soir, dans le groupe nous parlons de la journée, ce que nous avons expérimenté et je dis à un des participant le fameux « faiseur de monde« . Il rit et me dit : « Et cela t’étonne de voir des mandala quand tu fermes les yeux?! »

J’accueille cette part étrange de moi sans plus questionner, est-ce vrai ou non peu importe, je vois parfois des mandalas vivants et autres formes géométriques quand je ferme les yeux. Finalement ne sommes nous pas tous unique dans notre genre?

Si cette expérience t’a rendu(e) curieux(se), tu peux aller sur mes autres posts où je partage avec toi mes expériences vis à vis de ses formes géométriques/mandalas qui m’apparaissent 🙂

Article :

Envie d’en parler, me poser des questions? Tu peux me laisser un commentaire <3 auquel je répondrais avec plaisir!

Asaë

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Catégories

Archives

Asaë Le Moal Patricia 2020 © Copyright - Art